25/11/2016

Gagner une étude à la loterie

6 000 personnes ont donc participé à la course à la création d’études notariales. Chacune d’entre elles a en moyenne candidaté sur 5 zones soit un total de 30 000 demandes enregistrées pour un peu plus de 1 000 créations d’études prévues pour 1 650 notaires.

 

C’est ce qui s’appelle « une belle mobilisation » !

 

Une telle affluence va donc obliger à un grand tirage au sort, zone par zone, pour attribuer les offices jusqu’à ce qu’ils soient effectivement tous pourvus. Tous les lots seront donc distribués.

 

On aurait pu confier l’organisation de l’évènement à la Française des jeux puisque celui qui emportera un lot sera le plus chanceux, mais pas forcément le plus méritant, ni le plus compétent.

 

 

Comment en est-on arrivé là ?

Est-ce le fruit d’une vision technocratique et/ou une stratégie délibérée des penseurs et rédacteurs des textes de la réforme ? Car, si l’on peut comprendre la nécessité de faire croître le nombre d’études et de notaires, était-il nécessaire de mettre en place ce système aboutissant à des résultats si prévisibles ?

 

En toute hypothèse, nous sommes bien loin des valeurs et des garanties portées par la profession !

 

En réaction, bon nombre de candidats ont eu une lecture éminemment stratégique de cette faculté d’installation et/ou de développement qui leur est ouverte.

 

3 000 sociétés notariales qui associent 7 000 notaires doivent compter pour une bonne part des 30 000 demandes. Des stratégies de développement de sociétés et de réseaux se dessinent clairement (Articles 7.2 et 7.3 du règlement national).

 

En matière de recherche scientifique, on dit souvent qu’une courte enquête de terrain est un préalable indispensable à toute étude en station expérimentale.

 

De cette enquête, menée rapidement en octobre 2016, sous forme de simple interrogation orale auprès des confrères, nous retenions toujours la même réponse : « les notaires installés vont se positionner massivement, directement et indirectement en envoyant les candidatures de leurs notaires salariés ».

 

Mais nous vivons une période formidable où la réalité objective du terrain, de la vie des hommes et des femmes qui y travaillent, ont peu d’intérêt. Et par voie de conséquence certainement, les études d’impact et autres statistiques prédictives ont désormais pour trait commun de se tromper.

 

 

Comment sortir de là ?

En ayant une pensée pour ceux qui, jeunes notaires en quête d’installation, notaires salariés en quête d’autonomie, associés démissionnaires en quête de liberté, notaires associés en quête de développement, seront servis, ou pas.

 

Pour ceux qui ne seront pas servis, il conviendra de prendre en compte l’espoir et la volonté que ces démarches ont fait naître et de préparer un projet d’installation et de développement qui relève davantage d’une construction raisonnable que du hasard d’un tirage au sort.

 

Pour ceux qui seront servis, c’est une nouvelle aventure qui va commencer. Pour certains dans l’impréparation liée aux aléas d’un tirage au sort. Pour d’autres dans le cadre d’un projet et d’une volonté de développement affirmés, mais pas nécessairement encore structurés et préparés pour affronter les grands enjeux de la profession.

 

Dans les deux cas une professionnalisation de la démarche de création et de développement de l’entreprise notariale s’impose.

 

Car c’est bien la question de l’évolution et de l’avenir de l’entreprise notariale qu’il faut traiter, sans plus de hasards, mais en gardant à l’esprit l’importance du service rendu par les professions libérales au XXIe siècle.

 

Didier-Yves RACAPE

Didier-Yves RACAPE

Associé Groupe VOLENTIS. Expert-comptable & commissaire aux comptes. Ancien Président de la Compagnie des commissaires aux comptes de Paris.  Formateur & médiateur.

  • Voir le profil LinkedIn de Didier-Yves RACAPE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pourquoi?

Une question ?

Un conseiller est à votre disposition.

Laissez-nous vos coordonnées, nous vous rappellerons très rapidement.