15/02/2018

Le notaire individuel a-t-il un avenir ?

 

Quel paradoxe ! Alors que la très grande majorité des offices créés dans le cadre de la loi Macron prennent la forme d’une entreprise individuelle – en attendant une très probable mise en société – une très grande partie des professionnels installés avant cette loi opère un important mouvement de transformation et de regroupement.

 

On peut donc véritablement s’interroger sur le modèle économique des notaires qui resteront dans un schéma individuel. Pas une semaine ne passe sans qu’un article ne rappelle qu’il est difficile de créer et de gérer une entreprise en mode SOHO*. La fameuse solitude du chef d’entreprise guettera-t-elle aussi le notaire ?

 

La question mérite d’être posée. Pas de faux-semblants, cette solitude frappe autant les entrepreneurs déjà en exercice que ceux qui sont amenés à créer leur « boite ». Cet isolement apparait lorsqu’il faut négocier un crédit bancaire, recruter ou sanctionner un collaborateur, prendre une décision stratégique sur l’orientation business, faire face à un client récalcitrant, trouver une réponse à une problématique technique, ou réfléchir à une difficulté d’activité et de développement.

 

Dans toutes ces situations, l’entrepreneur est seul à décider. Et l’isolement est strictement le même qu’il ait deux ou cinquante salariés, car il est toujours seul face aux décisions stratégiques. Il peut parfois compter sur ses proches, mais lorsque l’entreprise entre à la maison, c’est toute la famille qui est embarquée dans l’aventure… avec toutes les conséquences qui y sont attachées. Et le notaire n’échappe ni à ces attributs, ni à sa tribu.

 

Qu’on se le dise, oui l’aventure individuelle peut être belle et riche ! Mais pour combien de temps et pour combien d’entrepreneurs ?

 

Tous les mois sortent des arrêtés de nomination portant sur des regroupements d’offices notariaux. Les SCP se transforment, se regroupent et ces concentrations constitueront à terme des acteurs bien implantés sur leur(s) territoire(s). Des stratégies pluriprofessionnelles sont aussi lancées, regroupant avocats et notaires ou experts-comptables et notaires, voire les trois professions. Elles proposent déjà des offres de services pluridisciplinaires autour du chiffre et du droit. Ces offres vont immanquablement continuer à se développer car elles répondent à une demande et à de nouveaux modèles économiques.

 

En janvier est née la F3P, la fédération des firmes françaises pluridisciplinaires. Elle regroupe Deloitte, KPMG, EY, PwC, BDO, Mazars et Grant Thornton**. « Les experts du conseil, du chiffre […] et du droit (avocats, notaires…) aident quotidiennement les entreprises à relever les défis de la complexité et de la confiance, pour gagner dans un monde plus ouvert et innovant que jamais. L’écosystème de nos métiers doit lui aussi s’adapter en France, devenir plus agile, afin de fournir des services pluridisciplinaires mieux intégrés de nature à permettre aux entreprises de créer davantage de valeur et répondre à tous leurs enjeux futurs. »***.

 

La configuration qui s’annonce est donc très claire : des petits, des moyens, des gros, des très gros même, constitueront à n’en pas douter l’écosystème notarial et juridique de demain. Une typologie d’acteurs que l’on retrouve dans tous les secteurs de notre économie.

 

Le conseil des experts VOLENTIS Notariat

 

Stratégie de niche, développement et promotion de votre marque, présence sur un secteur faiblement concurrentiel, adhésion à un réseau de type « franchise »… sont autant de solutions potentielles pour ceux qui souhaitent rester seul maitre à bord. Sécuriser et optimiser vos flux, vos données et votre statut, identifier les forces et faiblesses de votre projet… Les experts VOLENTIS Notariat sont à votre disposition pour vous accompagner dans la création et le développement de votre entreprise notariale.

 


 

*Small Office & Home Office, terme généralement utilisé pour désigner les très petites entreprises

**La F3P représente 38 000 salariés et 4,5 Mds €

***Bernard Gainnier, président PwC France et Afrique francophone, président de la F3P

Stéphane PETIT

Stéphane PETIT

Associé Groupe VOLENTIS. Expert-comptable. Chargé d’enseignement à la Faculté Paris Dauphine. Formateur INAFON SPFPL SEL.

  • Voir le profil LinkedIn de Stéphane PETIT

2 pensées sur “Le notaire individuel a-t-il un avenir ?”

    1. C’est effectivement et à n’en pas douter, une véritable transformation qui va s’opérer sur le marché notarial, comme elle a eu lieu d’ailleurs, dans nombre de professions libérales.
      Chez VOLENTIS, avec nos moyens et nos idées, nous essayons de décrypter, d’imaginer, d’anticiper les évolutions de notre société pour accompagner au mieux les professionnels dans leurs projets d’entreprise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pourquoi?

Une question ?

Un conseiller est à votre disposition.

Laissez-nous vos coordonnées, nous vous rappellerons très rapidement.