12/07/2018

Les notaires osent enfin parler de Darwin !

Lors du 114e Congrès des notaires à Cannes, on a eu « la chance » de voir devant plusieurs milliers de congressistes la célèbre photo de Darwin.

 

L’auteur de la théorie de l’évolution des espèces affiché en grand format lors d’un congrès est une grande première.

 

Dans un environnement naturel en mutation, les espèces n’ont que deux solutions : évoluer ou disparaître. Entreprises et espèces animales ont en commun d’évoluer toutes deux dans un ou plusieurs écosystèmes.

 

Et, comme l’affirme aujourd’hui Pascal Picq1 : « L’entreprise darwinienne s’adapte en relation avec son environnement économique, social et écologique en mobilisant et en organisant ses diversités internes et externes. C’est l’entreprise auto-adaptative et co-évolutive. »

 

En introduction du 114e il fut bien question de l’impérieuse nécessité de faire évoluer l’entreprise notariale. Le notariat est aujourd’hui probablement confronté à la plus grande période de transformation que la profession n’ait jamais connue.

 

Blockchain, intelligence artificielle, développement des legaltechs, démultiplication des offices, ouverture des capitaux, libéralisation probable du tarif, accès à la publicité et à la sollicitation personnalisée2, entrée de nouveaux acteurs aux puissances financières démesurées… aucun doute n’est permis, la grande transformation est réellement enclenchée.

 

Alors que faire ?

 

Bouger, car la vie et la survie des entreprises se fabriquent dans le mouvement, le déséquilibre, l’imagination, la curiosité, l’innovation et le développement.

Mais point de gesticulations. L’idée n’est plus de comprendre et de parler du risque en cultivant l’espoir secret de l’éviter. Après moi le déluge !

 

Il faut construire une stratégie claire, concevoir des plans d’action et fixer des objectifs concrets d’évolution progressive. Ces objectifs sont étroitement liés à votre activité et à vos marchés. Ils peuvent aussi s’orienter vers de nouveaux territoires, de nouvelles offres et de nouveaux produits.

 

Mais la tentation de fixer des objectifs ambitieux dans un schéma de mutation rapide doit aussi être parfaitement mesurée, maîtrisée, au risque d’en inverser totalement le résultat et se retrouver en situation d’échec. Prudence notamment à ceux qui aujourd’hui choisissent la solution d’un OBO3 inconsidéré.

 

Dans tous les cas la mutation est aussi culturelle, intellectuelle, identitaire, affective donc. Il faut s’y préparer et ne pas hésiter à se faire accompagner et conseiller.

 

Le conseil des experts VOLENTIS Notariat

 

Stratégie de la demande, de l’offre, investissements productifs, investissements de R&D, amélioration de la rentabilité… pour tous ces sujets et bien d’autres encore, les experts VOLENTIS Notariat sont à votre écoute et à votre service pour vous accompagner dans votre projet d’entreprise notariale.

 

 

CONTACTEZ-NOUS

 

 

 


 

1 Paléoanthropologue, spécialiste des grands singes, créateur du concept L’Anthroprise®

2 Loi de modernisation de la justice XXIe siècle du 18/11/2016 – décret à paraître

3 Owner buy out : opération de rachat à soi-même

Stéphane PETIT

Stéphane PETIT

Associé Groupe VOLENTIS. Expert-comptable. Chargé d’enseignement à la Faculté Paris Dauphine. Formateur INAFON SPFPL SEL.

  • Voir le profil LinkedIn de Stéphane PETIT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pourquoi?

Une question ?

Un conseiller est à votre disposition.

Laissez-nous vos coordonnées, nous vous rappellerons très rapidement.